Ubisoft: Ezio m’a tuer

Assassin's Creed 2

Wouhou je suis prolifique aujourd’hui ! En même temps après 6 semaines de disette (oui j’ai honte)…

Bon ce billet va prendre la forme d’un coup de gueule.

Je vous laisse à vos hypothèses quant au titre de ce post et j’attaque tout de suite le fait du jour.

DoS powaaa !!!

Non je ne parle pas de votre sciatique ou du papa de Windows mais des attaques de Déni de Service (ou Denial of Service attacks dans la langue de l’auteur de Roméo & Juliette) dont ont été victimes les serveurs d’Ubisoft ce weekend.

Pour résumer ce qu’est une DoS attack, acceptez juste le fait que cela consiste à effectuer pleins de requêtes simultanément sur un serveur. Devant l’afflux de demandes à traiter, celui-ci surchauffe pour ensuite rendre l’âme ou tout au moins ne plus pouvoir fonctionner correctement. Si vous voulez une description un peu plus claire et JUSTE, c’est par ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_par_d%C3%A9ni_de_service

Mais pas n’importe lesquels: ceux qui hébergent le système de DRM du dernier Assassin’s Creed 2. Ce qui a empêché une partie des joueurs du dernier opus de la firme de Montreuil de jouer. 5% des joueurs auraient été touchés dixit Ubi.

En tout cas les serveurs ont été fermés hier entre 2h30 et 21h00…

Mais pourquoi une panne de serveur (aussi criminelle soit-elle) peut-elle empêcher de jouer à un jeu solo?

Wtf Ubi!

Tout simplement parce qu’Ubisoft a poussé à son paroxysme le système du on the cloud. En gros, pour pouvoir jouer à Assassin’s Creed 2, il faut être connecté EN PERMANENCE à Internet car les sauvegardes ne peuvent être effectuée qu’en ligne !!! Aucune copie en local. A contrario de certains jeux qui, bien qu’ils nécessitent Steam pour jouer, n’utilisent la sauvegarde à distance que pour synchroniser les données (tout reste au chaud sur votre disque dur).

Pour simplifier: si votre routeur a rendu l’âme, si vous vous trouvez chez Tata Suzanne ou tout simplement si vous n’avez pas Internet, vous ne pouvez pas jouer à ce jeu !!!

Ce type de restriction est proprement inadmissible, surtout pour un jeu uniquement solo…

DRM: je t’aime, moi non plus

Tout ceci attise donc de nouveau le débat sur les systèmes de protection pour les jeux vidéo.

Sur ce point, je tiens à féliciter Impulse, ou Stardock car je ne sais plus qui est l’éditeur et le développeur. Bon en gros le(s) créateur(s) de Sins of a Solar Empire qui, pour toute protection, ont juste gardé une clé CD.

Saluons l’initiative.

En effet, les systèmes trop contraignants (StarForce et SecuROM pour ne citer qu’eux) sont complètements inutiles. Premièrement, ils n’empêchent en aucun cas le piratage des jeux car tout le monde sait bien que nos amis de chez Reloaded, Razor1911 ou Skidrow ne font qu’une bouchée de ces protections. Et deuxièmement, ils imposent des contraintes au possesseur légal du dit jeu.

En gros le joueur lambda paye pour le pirate qui de toute façon n’aura que faire de la protection.

Cherchez l’erreur…

RIP DRM…

Leave a Reply